Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/03/2004

Lettre de Jules Roy datée du 29/01/04

Bonjour Michel,

Je t'écris d'un couvent des Soeurs du Sacré-Coeur. Je suis venu ici pour prêcher une retraite de 7 jours à 6 jeunes femmes âgées de 26 à 31 ans qui veulent être religieuses surtout pour prendre soin des sidéens. Pour moi c'est aussi une bonne occasion de me reposer car je commençais à tourner en rond.

J'aimerais être comme toi un fanatique ?! de l'internet mais je ne vis pas à la bonne place. Après tous les problèmes avec le téléphone, le modem, les virus, voilà que les voleurs ont réglé mon problème en volant mon ordinateur, Adieu, veaux, vaches, cochons ! En un an, ils ont pillé trois fois ma chambre. Il ne reste plus grand chose qui ait de la valeur. Le Seigneur m'invite à une plus grande pauvreté en m'épargnant le traumatisme de ces attaques à main armée. Lorsqu'ils sont venus j'étais toujours absent. Les autres eux ont été menacés, baillonnés, bousculés. Heureusement aucun n'a été blessé gravement.

Il me sera possible d'aller au Canada dès 2005. Avec l'âge on ne sait jamais.

Ta lettre n'a pris qu'une semaine à me parvenir à Serenje. D'autres prennent cinq à six semaines. À cette vitesse là on a presque pas besoin d'Internet... mais il me faudra une secrétaire. Merci de la belle photo. Qui aurait dit un Père Blanc sans barbe il y a 50 ans ? !

Jules Roy

Ce fut une réunion merveilleuse avec Jean-Noël et Henri.
Je garde précieusement ta photo souvenir.

Bye
à tantôt.
Jules


Les commentaires sont fermés.