Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/03/2004

La débâcle

Quelques unes des grandes débâcles sur la rivière Chaudière en Beauce :

1. - Les ravages de l'inondation à St-Georges de Beauce en mai 1896.

medium_debacle4.2.jpg

Source : Le Monde illustré, vol. 13 no 629. p. 57 ( 23 mai 1896 )

2. -À Ste-Marie, le 27 Novembre 1897, une débâcle anormale fait tomber les échafaudages du pont en construction, dont une partie s'écroule dans la rivière.

3. - La débâcle de 1912 a emporté le pont de bois de la paroisse St-Martin. Ce pont fut remplacé l'année suivante par un pont de fer.

4. - Le matin de Pâques 1928, le tout nouveau pont couvert de la paroisse Notre-Dame-de-la-Providence est emporté avec les glaces de la débâcle.

5. - Le 20 décembre 1957, quelques jours avant Noël, un redoux soudain provoque une débâcle monstre sur la rivière Chaudière. À Beauceville, d'énormes morceaux de glace ont quitté le lit de la rivière et se retrouvent sur la 1ere Avenue. On peut même s'en servir pour rejoindre le deuxième étage des maisons.

medium_rueprincipale.2.jpg
Rue principale, Beauceville, décembre 1957

Source : Un gros merci à François Drouin pour cette photo. François est l'auteur des "Événements beaucerons", neuf fascicules sur les évènements de la Beauce au coût de 8.50 $ chacun et encore disponibles aux endroits suivants :

- Marché Métro de Sainte-Marie
- Musée Marius Barbeau à Saint-Joseph
- Librairie DEBB à Beauceville.
- Librairie Sélect à Saint-Georges
- Librairie de la Chaudière à Saint-Georges.

6. - En avril 1987, le niveau de la Chaudière augmente de 8 mètres. 600 bâtiments sont inondés et 2000 maisons sans électricité.

7. - Le 30 mars 2003, la route Kennedy est innondée à St-Joseph de Beauce.

medium_debacle2.2.jpg
Source: Webshots - Débâcle en Beauce - photo prise par gveille.

Voici ce que les gens de St-Martin disent de leur rivière...

"Peu importe la saison, notre richesse, c'est notre rivière. Camouflée, légère et paisible; elle égaie nos douces illusions. Orgueilleuse et passionnée; c'est alors une énigme troublante pour les Beaucerons. Pourtant, au rythme des temps et des émotions, nous aimons notre rivière Chaudière."

Source : http://www.st-martin.qc.ca/

À propos de débâcle, lire ce texte savoureux :

Quand la témérité affronte la débâcle ! cliquez ici.

Débâcle: Rupture des glaces d'un cours d'eau au printemps.

22:05 Publié dans anecdotes | Lien permanent