Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/04/2006

L'abbé Jules Mercier

medium_jules_mercier.jpgParcours de vie

Famille

Naissance : le 26 avril 1924 à Charny
Parents : Édouard Mercier, mécanicien et menuisier, et Blanche Malouin
Le 11ième d’une famille de 6 garçons et de 7 filles.

Ordination

Le 4 juin 1950, à Dosquet, Lotbinière

Ministères

1951-1958 :    Professeur au Séminaire de Saint-Georges
1958-1960 :    Vicaire à Ste Germaine et préparation à la vie missionnaire
1960-1964 :    Co-fondateur de la mission du Québec au Paraguay (San Cristobal)
1964 :    Aumônier à la Villa-St-Louis, Breakeyville et à la Maison St-Charles, Cap-Rouge
1965-1967 :    Prêté au diocèse d’Asuncion : supérieur du Séminaire de Caacupé
1967-1969    Directeur-adjoint de l’œuvre diocésaine des Vocations et aumônier à l’École Normale Notre-Dame de Québec
1969-1972 :    Curé à St-Patrice de Beaurivage et, en 1972, secrétaire animateur de la région Rive-Sud, à temps partiel
1972-1974 :     Curé à St-Étienne de Beaumont
1974-1981 :    Curé à St-Benoit-Abbé, Ste Foy et, en 1980, président de la Commission diocésaine des Tarifs et Traitements
1981 :    Vicaire-économe à St-Agapit
1981-1986 :    Aumônier à l’Hôtel-Dieu de Québec
1986-1992 :    Curé à Ste-Marguerite-Marie, Boischatel ; président de la Région pastorale Orléans (1990) ; aumônier des Chevaliers de Colomb, conseil 2882 de Montmorency (1990) ; membre de la corporation « Conseil régional de Pastorale Orléans » (1990)
1992-1998 :    Semi-retraité et aumônier diocésain du Mouvement des Femmes Chrétiennes
1998-2000 :    Semi-retraité et aumônier des Sœurs Dominicaines Missionnaires Adoratrices

En spécial

À regarder tous les postes que Jules a occupés dans son ministère, on pourrait croire qu’il en a eus plus qu’il n’en désirait…Pourtant, il affirme qu’il a eu tout ce qu’il désirait, à part les professions de médecine ou d’architecture, si Jésus ne l’avait pas appelé au sacerdoce
Ses passe-temps favoris vont de la pratique de la spiritualité des Dominicaines Missionnaires Adoratrices et la lecture spirituelle (choix à trois bibliothèques, s.v.p.) jusqu’au golf et au billard.

Note :  Ce « résumé » a été publié dans le Journal de la Résidence Cardinal-Vachon à Québec et est signé ...

Jules Mercier, prêtre

Les commentaires sont fermés.