Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2006

Le barbier

medium_barbier-camille-morin.jpg
Camille Morin, profession : barbier au Séminaire de St-Georges, Beauce, Qué.
 
À cette époque, il fallait avoir les cheveux courts. Nous pouvions même nous retrouvé avec une note de mauvaise conduite sur notre bulletin mensuel si nos cheveux étaient trop longs, au dire de nos surveillants de salle.
 
Une petite pièce faisait office de salon de barbier. Dans cette pièce il y avait aussi deux planches à repasser munies de deux fers à repasser. Il faut savoir que nous étions pointés pour le pli de nos pantalons. Nous étions aussi pointés pour les mains dans les poches et pour avoir sifflé.
 
Le salon de barbier était ouvert deux fois la semaine, les mercredis et jeudis à la recréation du midi et à celle de 16.00 hres. Savez-vous combien coûtait une coupe de cheveux ?
 
25 sous.
 
Souvent nous n'avions pas un sou en poche. Alors le barbier nous faisait crédit jusqu'à le prochaine visite de nos parents au parloir du dimanche.
 
M. Camille Morin a été barbier de 1951 à 1966, année où les élèves ont commencé à avoir congé dans leur famille les fins de semaine. M. Morin a eté homme à tout faire au Séminaire pendant 33 ans jusqu'à sa retraite en 1984. Il travaillait 60 heures par semaine du lundi au samedi
medium_barbier.camille-morin-jean-yves-caron.jpg
Jean-Yves Caron soignait beaucoup sa chevelure surtout avant ses sorties en ville. On se demande pourquoi...

10:30 Publié dans anecdotes | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.