Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2006

L'abbé Fernand BERNIER

medium_fernand_bernier-small.jpgPARCOURS DE VIE

Je suis né le 2 février 1923 à St-Édouard de Lotbinière. Mon père, Candide Bernier, était cultivateur et ma mère, Marie Bernier, était institutrice. Je suis l’aîné d’une famille qui comprend, à l’exception de moi-même, quatre autres garçons et deux filles. J’ai fait mes études primaires à St-Édouard. J’ai complété mes études classiques ainsi que mes études théologiques au Petit et au Grand Séminaire de Québec. Je fus ordonné prêtre le 20 juin 1948.

Au cours de l’année 1949-1950, je fus vicaire à St-Apollinaire. De 1950 à 1966, j’ai été professeur au Petit Séminaire de St-Georges. Au cours de cette dernière période, de 1958 à 1961, j’ai poursuivi des études universitaires à la Faculté des Lettres de l’Université Laval et à Paris. Au cours des années qui ont suivi mon départ, en 1966, du Séminaire de St-Georges, j’ai exercé les ministères suivants : vicaire à Loretteville (1966-1971); curé à Breakeyville (1971-1975); curé à Notre-Dame du Chemin (1975-1987); curé à St-Pie X (1987-1989).

En février 1989, je me suis retiré à la Résidence de La Mennais de St-Augustin tout en poursuivant diverses activités dont, notamment, celle d’agir comme aumônier au sein de cette institution (1989-2003). Depuis juillet 2003, je demeure à la Résidence Cardinal-Vachon, en partageant ce milieu de vie avec plusieurs autres prêtres dont notamment certains confrères qui ont également travaillé comme professeurs au Séminaire de St-Georges.

En terminant, je tiens à mentionner ce qui suit. En octobre 1979, j’ai accueilli, à titre de tuteur, quatre jeunes réfugiés cambodgiens. En 1988, j’ai eu le grand privilège de devenir officiellement le père adoptif de ces quatre jeunes.

Fernand Bernier, prêtre
Québec, le 20 avril 2006-04-20

Les commentaires sont fermés.