Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/05/2006

Gaston Robitaille (1938-2000)

medium_gaston-robitaille-juillet_2000-small.jpgCeux d’entre vous qui se souviennent de Gaston Robitaille, se rappelleront sûrement sa grande curiosité, son intelligence perspicace et son sens de l’humour brillant et incisif. Nous, sa femme et ses filles, nous rappelons sa générosité, sa grande tendresse et son sens de la famille.

Après son passage au Séminaire de St-Georges, Gaston a poursuivi son cours classique au Séminaire de Nicolet à la fin duquel l’Université Laval lui a décerné un Baccalauréat es arts. Gaston a ensuite étudié à Montréal et a obtenu en 1968 un Baccalauréat en sciences de l’Université Sir George Williams (maintenant Concordia).

Gaston a travaillé, tout en étudiant, dans un laboratoire pharmaceutique où il a publié à titre d’assistant de recherche, un article sur l’interféron. Cette substance est maintenant utilisée dans le traitement de différents cancers et du SIDA.

En 1968, il change complètement de carrière et entre à IBM Canada comme informaticien où il peut mettre à profit son grand talent pour les mathématiques et la logique, car il devient un programmeur émérite. Au fil des ans, il a eu des fonctions très diversifiées et mérité des récompenses nationales et internationales. Il se distingue par le soutien exceptionnel qu’il offre aux clients et à ses collègues pour lesquels il est souvent un mentor.

Nous nous sommes connus à IBM où j’étais traductrice. Nous nous sommes mariés en 1985 et en 1987, je donnais naissance à des jumelles identiques qui ont été sa plus grande joie. Ensemble, nous avons travaillé en Californie et à Toronto, toujours pour IBM. Nous sommes rentrés à Montréal en 1992, au moment où Gaston prenait sa retraite. Il pouvait donc se consacrer entièrement à nos filles et à divers passe-temps.

Gaston est décédé beaucoup trop jeune, à 62 ans, des complications du diabète. Ses filles ont hérité de ses meilleurs traits de caractère et certains de ses talents. Annie étudie en architecture tandis que Claude étudie en sciences de la santé.

Johanne Boucher, trad. a.

Les commentaires sont fermés.